Les consignes de tri

Il faut bien l’avouer, le tri n’est pas toujours simple…
Les consignes peuvent être différentes d’un endroit à l’autre.
Nous sommes là pour vous guider et répondre à vos interrogations !

Les ordures ménagères résiduelles (O.M.R.)

On pourrait se dire qu’on peut jeter dans sa poubelle ménagère tout ce qui ne doit pas être placé dans le bac de tri et le bac du verre. Ce n’est pourtant pas aussi simple.

Certains déchets ne doivent surtout pas être mis dans les ordures ménagères, mais apportés à la déchetterie. En effet, le Syndicat TRI-OR produit du compost à partir des déchets biodégradables contenus dans les ordures ménagères. Ce compost est vendu aux agriculteurs du territoire qui l’utilisent pour fertiliser leurs cultures. Jeter des matières toxiques dans les ordures ménagères polluerait ce compost et par suite, les productions agricoles.

D’autres déchets ne doivent pas être déposés dans les ordures ménagères comme les vêtements et tous les types de textiles, les câbles électriques, les grandes bâches en plastique car ils provoquent des dysfonctionnements au niveau de l’usine de compostage, notamment des bouchons.

Au-delà des contraintes liées au compostage des ordures ménagères réalisé sur notre territoire, il est important de bien trier ses déchets selon leur nature afin que ces derniers soient traités ou recyclés de la bonne façon. Les appareils électriques et électroniques, par exemple, doivent être dirigés vers les filières adéquates car ils peuvent contenir des composants dangereux pour la santé ou l’environnement. Ils ne doivent donc pas se retrouver dans le sac poubelle ni dans le bac de tri.

Les emballages recyclables

On peut résumer le contenu d’un bac de tri aux 5 familles d’emballages suivantes : les plastiques (qui sont encore restreints aux bouteilles, flacons et bidons), les métaux, les briques alimentaire, les papiers et les cartons.

Ils doivent tous être déposés en vrac, non imbriqués, sans sac dans le bac ou la borne. Les emballages imbriqués se trouvent compressés dans le camion lors de la collecte. Que ce soit par les machines ou par les agents de tri, il est impossible de les séparer lorsqu’ils ont été imbriqués.

Les plastiques

A l’heure actuelle, seuls les bouteilles, flacons et bidons doivent être triés dans la famille des plastiques. Cela évoluera à partir de 2023.

Les cartons

Tous les cartons peuvent être triés. L’idéal est de les déposer à plat pour optimiser la contenance de votre bac. Pour rappel, aucun carton ne doit être déposé en dehors du bac.

Les papiers

Tous les papiers se trient. L’essentiel est qu’ils soient secs et entiers. Au-dessous du format A5, ils ne peuvent pas être récupérés dans le processus de tri. Les sachets alimentaires doivent être vides (baguette de pain, viennoiseries, frites…).

Les briques

Les briques alimentaires sont recyclables. Cette catégorie regroupe les briques de jus, de lait, de soupe, de crème, de sauce… Elles doivent être vides.

Les emballages métalliques

Les boîtes de conserve, les canettes, les bouteilles en acier, les sprays (comme les bombes de laque), les bombes (chantilly), les barquettes en aluminium, le papier aluminium peuvent être triés du moment qu’ils sont vides. 

Les emballages en verre 

Seuls les emballages en verre alimentaire sont recyclables (bouteilles, bocaux, pots et flacons). Ils doivent être déposés en vrac sans sac dans le bac au couvercle vert. 

Les autres types de verre utilisés pour fabriquer la vaisselle, les vitres ou les miroirs contiennent des additifs. Ils doivent être déposés à la déchetterie. 

Les ampoules (classiques, led) et les néons sont des déchets toxiques (ils contiennent du mercure). Les grandes surfaces alimentaires ou de bricolage disposent généralement de points de collecte. Vous pouvez également les déposer à la déchetterie. 

Les déchets verts

Les déchets verts tels que les tontes, les feuilles et les brindilles peuvent être déposés dans le bac des ordures ménagères ou en sacs à côté de ce bac. Ces végétaux biodégradables conviennent parfaitement à l'usine de compostage des ordures ménagères, à condition qu'ils ne contiennent pas de branches qui seraient nuisibles à son fonctionnement.

Conseils & astuces En savoir plus

Les encombrants

Vous souhaitez vous séparer de meubles ou d’objets encombrants qui ne vous servent plus ? Si vous n’avez aucun moyen de les donner ou de les transformer, vous pouvez les apporter en déchetterie ou faire appel à la collecte à domicile sur rendez-vous en appelant le 0800 089 095.

JE DONNE / RÉEMPLOIE

Les sites Internet de don, de vente ou de troc ne manquent pas. Tout comme les idées pour redonner un usage à nos vieux objets.

J'APPORTE À LA DECHETTERIE

Vous avez la possibilité de déposer vos encombrants dans les deux déchetteries du territoire. L’accès est gratuit dans la limite de 2 tonnes par semaine pour les particuliers des 28 communes adhérentes.

JE PRENDS RENDEZ-VOUS

En appelant le numéro Vert 0800 089 095 (appel gratuit) ou en remplissant le formulaire disponible ci-dessous.

Notre prestataire PAPREC vous proposera un créneau pour la collecte. Quelqu’un devra être présent pour sortir les encombrants une heure avant le passage. Vous pouvez présenter jusqu’à 3 m3 par mois.

Les déchets qui nécessitent un traitement spécifique

Les déchets toxiques et dangereux

Pourquoi apporter vos déchets chimiques en point de collecte ou en déchetterie ?
Les produits chimiques usagés peuvent être des déchets dangereux pour votre environnement et votre santé.
Qu’ils soient vides, souillés ou avec un reste de contenu, ils doivent être apportés en point de collecte ou en déchetterie afin de bénéficier d’une prise en charge et d’un traitement sécurisés.
Il est donc important de ne plus les jeter dans la poubelle (ordures ménagères, tri sélectif) ou dans les canalisations (WC, évier) mais de les apporter en point de collecte et en déchetterie, si possible dans leur emballage d’origine.

Les vêtements, le linge de maison, les chaussures et la maroquinerie

Où trouver le point d’apport le plus proche de chez soi ? Comment bien trier ? Que deviennent les Textiles & Chaussures usagés collectés ? Comment fonctionne la filière ? Quelles sont les initiatives en termes d’économie circulaire ? Quel est le quotidien des acteurs de la filière ?
Nous vous invitons à consulter le site Refashion qui a été créé pour répondre à ces questions et donner aux citoyens toutes les informations utiles sur la collecte, le tri, la deuxième vie (réutilisation, recyclage) des textiles d’habillement, linge de maison, chaussures et maroquinerie usagés.
Il offre également des conseils pour mieux entretenir ses vêtements, son linge et ses chaussures, promeut des initiatives innovantes et inspirantes et donne la parole aux acteurs de la filière.

Les meubles

Lorsque vous déposez un meuble en déchetterie, dans une benne Éco-mobilier, il pourra bénéficier d’une nouvelle vie et être recyclé en nouvelles matières premières ou valorisé sous forme d’énergie. Vous contribuez, ainsi, à préserver les ressources, à réduire les déchets et œuvrez pour un monde plus respectueux de l’environnement.
Éco-mobilier, éco-organisme à but non lucratif, agréé par l’État, financé par l’éco-participation payée lors de l’achat des meubles neufs, prend en charge la collecte, le tri et le recyclage des meubles, matelas, couettes et oreillers usagés.
Comment ça marche ? Éco-mobilier met en place des solutions de collecte et de valorisation en partenariat avec les collectivités territoriales, les acteurs de l’Économie Sociale et Solidaire (Réseau des ressourceries et Emmaüs) et les professionnels de l’ameublement. Grâce à ce dispositif, en 2018, Éco-mobilier a collecté 686 000 tonnes de meubles usagés valorisées à 93%, dont 56% de recyclage.

Les appareils électriques et électroniques & les ampoules

Pourquoi recycler vos équipements électriques et électroniques ?
1° Pour protéger l’environnement :
Un appareil électrique contient des substances polluantes, il est important de le rapporter dans un point de collecte garanti pour qu’il soit dépollué à 100 %.
2° Pour économiser nos ressources naturelles :
Recycler un appareil, c’est permettre de réutiliser les matières premières récupérées et nécessaires à la fabrication d’un équipement neuf.
3° Pour favoriser la prévention et l’emploi en France :
Les gestes d’apport dans les points de collecte sont source d’activité pour 7000 personnes employées par la filière agréée. Près de 2250 contrats en insertion dans l’économie sociale et solidaire ont été créés.

Les pièces automobiles

Seuls les pneus propres, secs et déjantés et les batteries automobiles sont acceptées en déchetteries. Toutes les autres pièces détachées ou éléments accessoires ou de carrosserie doivent être confiés à un acteur de la filière automobile comme une « casse ».

Les batteries & les piles

Pourquoi faut-il rapporter les piles usagées dans des points de collecte spécifiques ?
Parce qu’au-delà de la simple volonté de limiter les impacts sur l’environnement, la valorisation des piles et petites batteries représente de véritables enjeux. On recycle pour :
– éviter de gaspiller des ressources naturelles rares et présentes en quantités limitées dans la nature comme le fer, le zinc ou le nickel.
– Produire, après recyclage, des alliages et des métaux à valeur ajoutée (acier, ferronickel) qui seront utilisés dans de nombreuses industries.
– Eviter d’introduire dans les ordures ménagères (destinées au compostage pour notre Syndicat) des traces de métaux lourds, contenus dans certains types de piles.

Que faire de mon déchet ?

Même les champions du tri ont parfois des doutes sur la destination d’un objet ou d’un emballage, rassurez-vous !

Heureusement, des outils ont été créés pour nous aider à y voir plus clair. Nous vous proposons de consulter les outils développés par CITEO et par l’Ademe. Si toutefois vous ne trouviez pas réponse à votre question, vous pouvez nous contacter et nous ferons tout notre possible pour vous apporter une réponse.

Guide du tri Citeo - Tri des emballagesGuide du tri Ademe - Déchets, objets...